Par ailleurs, cigarettes et alcool ne sont pas non plus des sujets de discussion populaires en famille (29%). Pourtant, pour 34% des 18-24 ans, il serait judicieux d'augmenter la répression (contrôles d'alcoolémie notamment) afin de réduire globalement la consommation. Et pour 26% des sondés, il faut interdire toute consommation d'alcool aux moins de 18 ans.

En matière de santé mentale, un jeune sur deux (49%) pense qu'il faut mieux rembourser l'accompagnement chez un psy.

Ce sondage a été réalisé en juin 2017 par internet sur un panel représentatif de 1.061 personnes.